top of page
yassine-khalfalli-adsQ9d_Cx0c-unsplash_edited.jpg

SÉJOUR D'ÉCOVOLONTARIAT :
PROGRAMME D'ETUDE DE LA FAUNE SAUVAGE AU KENYA

1 personne : 

Observer

POURQUOI UNE MISSION D'ÉCOVOLONTARIAT ?

PROTÉGER

Par leur action concrète sur le terrain, les volontaires apportent une aide indispensable au projet mis en place par le Rombo Wildlife Conservancy.

La contribution financière des volontaires permet au RWC de renforcer ses actions en cours et de pouvoir ouvrir des perspectives d’avenir à toute une communauté : création d’emplois, développement d’un tourisme équitable, valorisation de la culture traditionnelle, etc.

Le Rombo Wildlife Conservancy est « l’outil » mis en place par toute une communauté pour trouver une voie de développement durable, dans le respect de son environnement et de sa culture traditionnelle. Mais rien ne peut se faire sans le soutien des volontaires…

Contribuer

carte Rombo.png

CONTEXTE & LOCALISATION

Le territoire de Rombo est situé au cœur du Territoire Maasaï. Il est situé au sud du Kenya, entre la Tanzanie et le Parc national de Tsavo Ouest, dans une région à l'écart du tourisme de masse. Il est entouré des Parcs Nationaux de Tsavo Ouest et Tsavo Est, Amboseli et Chyulu Hills coté Kenya, ainsi que du Parc national du Mt Kilimandjaro coté Tanzanie. Il possède une faune exceptionnelle, des paysages uniques et un point de vue remarquable sur le Kilimandjaro, sommet emblématique du continent africain.

Ayant pris conscience de l’importance de préserver son patrimoine naturel et sa culture traditionnelle, la communauté Maasai de Rombo a décidé de consacrer près d’un tiers de son territoire à la protection de la nature. Le conseil communautaire a donc créé, en 2007, une zone de conservation d‘environ 10000 hectares pour aider à la préservation des espèces sauvages présentes sur ses terres.

En 2014, un organisme de gestion de la zone de conservation, le ROMBO WILDLIFE CONSERVANCY TRUST, a été créé par le conseil communautaire. La mission de cet organisme est de mettre en place des actions de protection de la nature sur le territoire de Rombo, mais également de générer des retombées économiques liées au patrimoine naturel et culturel permettant à la communauté d’améliorer ses conditions de vie et de se développer durablement.

MISSION DU CONSERVATOIRE

Afin de mener à bien cette mission, le ROMBO WILDLIFE CONSERVANCY TRUST développe un programme d’étude de la faune sauvage. Les premières étapes de ce programme ont été définies :

• Cartographie de la zone de conservation et de l’ensemble du territoire de Rombo ;

• Recensement des espèces animales sauvages présentes sur le territoire ;

• Mise en place de programmes de recherche ; Le camp de recherche où vous séjournez a été implanté à proximité de la zone de conservation pour accueillir une équipe de travail recrutée parmi les habitants de Rombo, ainsi que des volontaires venant renforcer l’équipe sur le terrain. Ce travail de terrain, mené par l’équipe locale et les volontaires, porte peu à peu ces fruits:

- un partenariat avec L’organisation française CART’ONG a permis de réaliser la cartographie de la zone de conservation,

- Les données collectées ont également été utilisées pour la rédaction du plan de gestion du territoire, en collaboration avec L’ACC, African Conservation Centre, dans le cadre d’un programme de l’Union Européenne.

polina-koroleva-k3f2_Q7_hYQ-unsplash.jpg
oscar-omondi-DTGxjZLCKn4-unsplash.jpg

LES ACTIVITÉS DE CONSERVATION

Le camp de recherche  est situé au cœur du bush, aux portes de la zone de conservation. Les bénévoles accompagnent le responsable de projet et le guide maasaï sur le terrain, à pied. Ces sorties ont pour but la collecte de données dans les différents secteurs de la zone de conservation. Ces données peuvent être de différentes natures :

Les observations directes

on note le nom de l’espèce, le nombre d’individus, la localisation, etc. Il s’agit généralement d’herbivores : girafes, zèbres, gazelles, Eland du cap, Gerenuk, éléphants, petits koudous, mais aussi des singes, des damans, etc. L’observation de grands fauves est encore rare, mais la relative tranquillité dont ils bénéficient dorénavant dans la zone de conservation permet de constater un retour de ces espèces, comme celle du Lycaon.

Les indices de présence

Il s’agit des toutes les traces qui permettent d’attester de la présence d’une espèce : empreinte, excréments, reliefs de repas, etc. Ces données sont notamment prises en compte dans le cadre du suivi des prédateurs (lions, guépards, léopards, etc.), mais aussi pour les éléphants afin de déterminer leurs routes de migration.

D’autres données pourront être relevées en fonction des besoins et des opportunités : Relevé GPS ou vérifications de données topographiques ou anthropiques (rivières, routes, écoles, points d’eau, etc.), informations relatives à un conflit Homme/ Faune sauvage, etc. L’ensemble de ces données sont mises en commun, vérifiées et retranscrites une à deux fois par semaine sur des fiches d’observation. Ces fiches sont ensuite collectées pour être enregistrées sur informatique, permettant ainsi leur analyse.

PROJETS 2024

Un programme de suivi des carnivores (hyènes, lycaons, guépards principalement) doit être mis en place dans la zone de conservation de Rombo par le biais du « Range wide conservation program for cheetah and african wild dogs » (www.cheetahandwilddog.org). Ce programme sera basé au camp, ce qui permettra aux volontaires d’y prendre part.

 

• Depuis 2023, notre camp est partenaire d’un programme-test mis en place dans le nord de la zone de conservation par Les ONG African Conservation Centre et Save The Elephant. En 2023, des membres de la communauté ont été formé à la mise en place de clôtures à bas coût pour protéger leurs champs des intrusions animales (et notamment des éléphants) afin de réduire les conflits Hommes/ Animaux. En contrepartie, le maintien d’un corridor pour les animaux sauvages est à l’étude. Ce programme devrait se poursuivre en 2024.

Image de Catherine Merlin

LES ACTIVITÉS DE DÉCOUVERTE

En tant que volontaire, si vous le souhaitez et en fonction du planning de travail, vous avez l’opportunité durant votre séjour de découvrir la culture maasaï, le quotidien de la communauté ou encore de visiter la région :

• Visite d’école(s) primaire(s) et rencontre avec les élèves et l’équipe enseignante,

• Rencontre avec les groupes de femmes, découverte d’un « boma » (village traditionnel) et discussion sur leurs traditions et leur quotidien,

• Marché local à Rombo,

• Visite du Parc national d’Amboseli (si possible et avec supplément financier),

• Visite du Ziwani Camp pour observer hippopotames et crocodiles (si possible et avec supplément financier)

paola-blaskovic-wpnem8FS5HE-unsplash.jpg
panorama batiment.jpg

UNE JOURNEE TYPE AU CAMP

• Réveil vers 6h30 pour prendre le petit déjeuner vers 6h45.

• Départ pour le bush à pied vers 7h30 pour une session de travail. Retour vers 12h00.

• Repas vers 12h30 puis temps libre pour la lecture, le repos ou la discussion avec l’équipe du camp.

• Départ pour le bush à pied vers 16h30 pour une session de travail. Retour vers 18h.

• Douche à partir de 18h30 et temps libre.

• Repas du soir vers 19h30 puis temps libre ou discussion avec l’équipe du camp.

 

Cette « journée-type » varie en fonction du programme de travail, de la météo ou d’autres motifs, mais donne un aperçu plutôt juste du déroulement des journées. En général le dimanche est un jour de repos.

LA VIE DU CAMP

L'hébergement est un véritable camp de brousse situé à plusieurs kilomètres de la route. Le confort y est simple mais tout est mis en œuvre pour que chacun s’y sente chez lui ! L’hébergement se fait sous de grandes tentes abritant un ou deux lits simples, avec matelas et oreillers. Le linge de lit (drap-housse et taie d’oreiller) est fourni.

Le camp est actuellement équipé de 4 tentes pour l’hébergement. Le bâtiment principal est le lieu de vie du camp : repas, soirées, réunions de travail, etc. Tous les moments de partage ont lieu dans ce lieu qui accueille également une bibliothèque avec des livres sur la faune et la flore d’Afrique de l’Est, sur la culture maasaï, etc. Quelques jeux de société sont disponibles pour le temps libre, n’hésitez pas à emmener les vôtres !

Les repas sont préparés par notre chef. Une grande attention est portée à la préparation des repas pour que le séjour des volontaires se passe dans les meilleures conditions. Les repas sont réalisés à partir de produits frais locaux. Le chef a à cœur de faire découvrir la cuisine traditionnelle du pays, en alternance avec des plats plus « occidentaux », mais la cuisine est ouverte aux volontaires souhaitant partager leurs propres recettes ou apprendre celles de notre cuisinier !

Le camp est équipé de 2 douches (eau chauffée) et de toilettes sèches. La sécurité du camp est assurée par le personnel, notamment la nuit en cas d’intrusion… d’animaux sauvages ! La région ne souffre pas d’insécurité liée à la présence d’occidentaux (Terrorisme, etc.). Le camp est équipé de 4 gros panneaux solaires permettant d’éclairer les lieux de vie et de recharger tous vos appareils (téléphones, ordinateurs, etc.) !

62092609_366821263972495_2086983823840509952_n.jpg
358706477_314500734264862_7253469934271876066_n.jpg

NIVEAU D'ACCESSIBILITÉ

Difficulté physique : Ce projet ne présente pas de grandes difficultés physiques. Il faut être capable de marcher sur terrain plat et pouvoir monter de petites collines. Les sorties peuvent durer plusieurs heures et se faire sous des chaleurs assez fortes. Il faut également être capable de rester un certain temps au même endroit pour observer le bush. La patience est donc un atout indéniable ! La langue : L’anglais est une des 2 langues nationales du Kenya avec le swahili. C’est donc la langue utilisée pour communiquer sur le projet. L’équipe du camp, entièrement issue de la communauté maasaï de Rombo, parle le Maa, le swahili et pour la plupart l’anglais. Ils ont quelques notions de français et adorent apprendre !

TARIFS ÉCOVOLONTARIAT

Tarif par personne pour un séjour de 15 jours : 

2 personnes : 1 393 €

3 personnes : 1 320 €

4 personnes : 1 247 €

5 personnes : 1 173 €

1 personne : 1 467 €

6 personnes : 1 100 €

Des réductions s’appliquent pour un séjour d’un mois et/ou pour plusieurs inscriptions simultanées.

 

Ce prix comprend :

• L'accueil et l'assistance lors de votre arrivée à l'aéroport de Nairobi ;

• Les transferts aéroport / Hébergement à Nairobi ;

• Les transferts Nairobi / camp à Rombo en véhicule privé ;

• L’hébergement à Nairobi (première et dernière nuit du séjour) et au campement ;

• Tous les repas, sauf ceux pris à Nairobi où seul le petit-déjeuner est inclus ;

• La participation au projet, activités et sorties selon les conditions de ce document ;

• L’encadrement technique par le personnel du camp ;

• Une contribution pour le fonctionnement et les projets de la zone de conservation et du camp (environ 10€ par jour et par personne) ;

• Le « Carnet de route » envoyé par mail à chaque volontaire avant son séjour ;

• L’envoi d’un courrier d’invitation par mail nécessaire à l’obtention du visa.

 

Ce prix ne comprend pas :

• Le billet d’avion Aller/Retour « pays de résidence – Nairobi » ;

• Les frais administratifs pour l’obtention de documents personnels (passeport, etc.) ainsi que ceux liés à la délivrance de l'ETA ;

• Les frais médicaux liés au départ dans un pays d’Afrique : vaccinations, trousse de médicaments, traitement antipaludéen, etc. ;

• Les assurances assistance - rapatriement - frais médicaux - annulation - bagages et autres ;

• Les boissons complémentaires (eau minérale, sodas, bière) et dépenses personnelles.

Image de Josip Ivankovic
Image de Murad Swaleh

INFORMATIONS PRATIQUES

A NOTER : Pour la réservation du billet d’avion, bien prendre en compte les informations suivantes :

• Le transfert aller de Nairobi au camp se déroule le dimanche suivant la date de début de session. Une prise de contact avec un membre de l’équipe du camp et les autres volontaires a lieu le samedi en fin d’après-midi, et le départ pour le camp a lieu le dimanche matin vers 7h. La nuit d’hôtel du samedi au dimanche et le petit-déjeuner du dimanche sont inclus dans le prix du séjour.

• Le transfert retour du camp à Nairobi se déroule le dernier jour de la session. Il s’agit systématiquement d’un samedi. L’arrivée à Nairobi est prévue en milieu d’après-midi. La nuit d’hôtel du samedi au dimanche et le petit-déjeuner du dimanche sont inclus dans le prix du séjour.

Une fois l’inscription d’un volontaire confirmée, il reçoit un « carnet de route » regroupant toutes les informations pratiques à connaitre pour bien préparer son départ et son séjour au camp : équipements et vêtements à prévoir, etc. Le nombre de volontaires accueillis à chaque session est limité à 6 afin d’assurer une qualité de travail et de séjour optimale à l’ensemble de l’équipe.

david-clode-WLig6zy_lKw-unsplash.jpg

CONTACT

Gardons le contact !

Merci de vous être abonné !

bottom of page